12/02/2007

Je vous explique.

zoom_bureau-direction-appelParmi toutes les tuiles qui me sont tombées dessus la semaine passée, la pire est certainement l'annonce de ma plus que probable mutation. Oui, oui, je sais !!! "te plains pas, t'as un boulot, toi, au moins !". C'est ce que je n'ai cessé de me répéter pendant les quinze premières années de ma vie professionnelle (je travaille dans une administration communale que je ne citerai pas : pas envie d'avoir des emmerdes à cause de mon blog, ce serait le pompon et ça s'est déjà vu). Pendant ces quinze ans, le boulot et l'atmosphère de travail étaient absolument merdiques. Un jour, j'ai appris incidemment qu'un employé communal pouvait être "détaché" dans un cabinet ministériel et des élections législatives venaient justement d'avoir lieu. J'ai postulé chez un cabinet (je ne dirai pas lequel non plus) et ça a marché, j'ai été engagé. Le boulot que j'y avais était autrement plus intéressant. Quatre ans ont passé et je suis retourné à l'administration communale. Sauf que pour le poste merdique que j'avais avant, on ne m'avait pas attendu et on m'avait évidemment remplacé. J'ai donc été affecté ailleurs et je suis tombé sur le job le plus chouette que je n'aie jamais eu. Boulot intéressant, ambiance hyper-sympa. Mais le personnel de là où je suis comprend quelqu'un qui était aussi détaché dans un cabinet. Le mandat de la personnalité politique en question étant arrivé à son terme... il est revenu et ça nous fait donc une personne de trop par rapport au cadre. Et comme je suis le dernier arrivé, tu m'as compris tu m'as. Des tractations entre le politique et l'administratif sont en cours au moment où j'écris, je ne sais donc pas si, où et quand je serai muté. Et c'est peut-être bien cette attente qui est la plus insupportable. Ça m'apprendra à dire partout autour de moi que oui, le boulot, ça va, s'il y a une chose qui ne me pose pas de problèmes dans la vie, c'est bien mon boulot. J'aurais mieux fait de fermer ma grande gueule.

14:49 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Ptit conseil de pensée positive : imagine toi dans ton boulot actuel entouré d'une grosse bulle rose ! Ca va p'être marcher. Tu nous diras ? Sinon, essayer de trouver un autre chouette cabinet, peut être ?

Écrit par : Véro | 14/02/2007

Euh, le coup de la bulle, je ne crois pas que ça marchera, non. Trouver un cabinet, oui, mais ce ne serait jamais que pour 4 ans et où vais-je me retrouver après ? Youyouille, rien que d'y penser j'en ai des frissons d'horreur. D'ailleurs, là où j'irai, ça se passera peut-être très bien. Mais tu connais l'adage : on sait ce qu'on quitte, on ne sait pas ce qu'on aura. Et en l'occurrence, ce qui est déjà super-dur à avaler c'est que oui, justement : je sais ce que je quitte. Et c'est bien ça qui me tue. :(

Écrit par : Wineblood | 14/02/2007

Wine, wine, wine... Et si... tu changeais complètement de voie? Est-ce envisageable?

Écrit par : Piteuse | 15/02/2007

Ce serait en tout cas périlleux, chuis plus tout jeune (48 balais, quand même, trouver un autre job à cet âge-là, euh...). Tu pensais à quelque chose en particulier ?

(merci pour le mail, il ne pouvait pas mieux tomber)

Écrit par : Wineblood | 15/02/2007

Mmmh... Je connais ton secteur que de loin, mais on a vu nombre de personnes passer des milieux politiques à la com' d'entreprise par exemple... C'est quoi en fait ta fonction?

Écrit par : piteuse | 15/02/2007

Hébé C'est bien là mon blème, Piteuse : je suis "assistant administratif", et je l'ai toujours été, même au Cabinet où j'ai été !

Et puis surtout, quelle entreprise de com' voudra prendre le risque d'engager un alcoolo de 48 berges ?

PS : Host Club, ça a des chances de me plaire, oui. Procréer depuis moi, non, merci, beuêrk, quelle horreur, la planète est déjà assez polluée comme ça. Mais à part ça, le fait que ce soit féminin, ça aurait plutôt tendance à m'attirer. Si ma nouvelle affectation me le permet, j'irai rue Sainte-Catherine...

Écrit par : Wineblood | 15/02/2007

Et si tu allais un peu travailler dans une mine ou sur une décharge de Manille ? Histoire de cesser de geindre... Hein ? Non ? Assistant administratif à 48 ans et combien d'années d'ancienneté ? "Le job le plus chouette que tu n'aies jamais eu", c'est quoi? Ne rien foutre et être planqué? Tu n'as vraiment pas beaucoup cherché à te remettre en question malgré ton mal-être apparent. Plus facile de pleurer, de se lamenter et de se répandre que de décider de se bouger pour faire évoluer la situation. La dépression et l'alcoolisme ont bon dos chez toi. L'excuse suprême ! Quand je te lis et que je t'imagine, effectivement, oui: procréer depuis toi, beuêrk quelle horreur... Excuse-moi Wineblood, mais ce type de comportement je ne peux pas comprendre.

Écrit par : Luce | 16/02/2007

Mais je t'emmerde, Colonel Luce, de tout mon coeur, de toute mon âme et bien profondément, je t'emmerde ! Renseigne-toi avant de juger. Et surtout, va juger ailleurs ! Non, ce n'était pas ne rien foutre et être planqué, non ! T'as une montée d'adrénaline et tu viens la dégueuler ici, c'est tout ! Je n'ai pas cherché à me remettre en question, mais qu'est-ce que tu en sais, bordel ? Est-ce que je te traite de chômeuse professionnelle, moi ?

Écrit par : Wineblood | 16/02/2007

Curieux : les trolls n'ont jamais de blog ni ne laissent jamais d'adresse mail... C'est fou ce qu'il y a comme distraits chez les gens courageux.

Écrit par : Wineblood | 16/02/2007

Wine wine wine... A quoi bon stresser ainsi... Juger sans connaître, rien de plus bête en effet, mais faut pas prendre ça à coeur comme ça... A ton âge en plus (non je plaisante là...).

Écrit par : Piteuse | 16/02/2007

Moi n'aussi... ... Un peu de mal avec ça. J'adorerais être "transférée" mais mon chef n'en n'a pas encore eu l'idée. Bientôt, bientôt...

Écrit par : GssYk | 16/02/2007

Les commentaires sont fermés.