17/10/2006

Trouille monstre

faucheuse

 

Je travaille dans une administration communale. J'y ai été engagé en 1982 et j'ai atterri dans un service à la mentalité un peu étriquée, mais vivable. Jusqu'au jour où, austérité oblige, on a cessé de remplacer les gens qui partaient à la retraite. Le problème c'est que le volume de travail, loin de diminuer était de plus en plus important, qui pis est, avec un secrétaire communal qui se plaisait à mettre la pression. Pour pallier le manque de personnel, cette administration s'est bien résolue à s'informatiser (ué, enfin, avec des 286 tournant sous Dos 3.2 branchés sur un serveur 386 tournant sous OS/2 1.1 ! La pointe, quoi !) mais pas de bol, notre bien-aimé secrétaire communal de l'époque était du genre instituteur de province aigri et complètement réfractaire à la chose informatique, qui allait jusqu'à nous reprocher, à mots couverts, de "faire joujou avec nos p'tites machines", p'tites machines que nous n'avions jamais demandées !

 

À la faveur d'un nième drink de départ d'une collègue, j'ai appris qu'il était possible, pour un employé communal, de demander à être détaché à un cabinet ministériel. Or, des élections législatives venaient d'avoir lieu. Apprenant la chose, j'ai risqué le tout pour le tout et j'ai postulé à un cabinet ministériel (NON ! je ne vous dirai pas lequel, on s'en FOUT, c'est pas mon propos !). J'ai été convoqué à un entretien d'embauche et engagé. Moi qui avais été l'objet des PIRES critiques venant du secrétaire-communal-que-nous-aimions-tant, voilà qu'il rechignait à me lâcher la grappe et que ce ne fut qu'au prix d'âpres négociations ministéro-communales que je fus ENFIN autorisé à intégrer mes nouvelles fonctions au Cabinet. Mais un mandat fédéral, ça dure 4 ans. Et 4 ans plus tard, je revenais, les oreilles basses, vers l'administration communale qui, n'empêche, m'avait payé pendant ces 4 ans (ué, ça fonctionne comme ça). Et là, à ma grande surprise, on m'annonce (très gêné), que "tu comprends, Vincent, pendant 4 ans on a eu le temps de te remplacer, et on ne peut pas décemment..."... Comme si ça allait me fâcher ! Mais AU CONTRAIRE, je n'avais AUCUNE envie de réintégrer le service des griffes duquel j'étais enfin parvenu à me dépêtrer ! Et donc, dans l'urgence, j'ai été affecté à un service qui s'occupe de la "Participation et de la Citoyenneté", bref, pour faire court, un genre de go-between entre la population et les autorités communales. Déjà, rien que le genre de job, ça me branchait NETTEMENT PLUS que ce que j'avais avant et même que ce que je faisais au cabinet ministériel, qui pourtant, était déjà nettement plus motivant que ce que j'avais été obligé de faire avant. Mieux, les locaux (d'un aspect très moche, j'en conviens) étaient totalement séparés géographiquement des autres locaux de l'administration, tant et si bien que l'ambiance de ce service n'était pas polluée par le petit-esprit-administratif propre à cette commune.

 

Mais voilà. Il y a eu des élections communales et comme par hasard, une réorganisation du département auquel j'appartiens est envisagée. Et j'ai peur. Peur d'être replongé dans cette ambiance MERDIQUE des 80's. Peu m'importe le volume de travail, il y avait des jours où on ne faisait quasi rien, d'autres où on restait au taf jusqu'à des 23h/minuit, mais l'ambiance de travail entre adultes y était. Et j'ai peur qu'on nous sépare. Ensemble, on formait un véritable bouclier contre cette mentalité de MERDE dont j'avais été victime dans les années 80, et l'idée d'y replonger, ben... ça m'a donné des idées de "solution finale" et en tout cas, pour le coup, la picole, ça ne s'arrange pas, je me bourre la gueule comme jamais ! Traduisez, j'apaise mes angoisses comme jamais (ben ué, l'alcool est un anxiolytique instantané, quand même).

 

Avec toutes ces angoisses, je m'aperçois que j'ai oublié ton annif, C. Alors, pardonne-moi, et bon annif, C.

 

Les gens, je saurai mardi 24 à 10h00 à quelle sauce je serai mangé. Siouplaît, les gens, pensez à moi à ce moment-là, je flippe !!!

01:32 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

C. Si C. c'est moi, alors merci...

Écrit par : C. | 17/10/2006

*.*.* Mais évidemment, que c'est toi ! Qui d'autre ? :-)

Écrit par : Wineblood | 17/10/2006

Je t'envoie plein de bonnes ondes dès maintenant et encore plus le 24 à 10h00 !!!
Courage.

Écrit par : Stéphanie | 17/10/2006

Merci, j'en aurai bien besoin !!! :-/

Écrit par : Wineblood | 18/10/2006

Les commentaires sont fermés.