22/11/2005

Anthony Phillips

Un membre de Genesis de la toute première heure. C'était encore loin d'être un bête groupe de varièt'. Il était le guitariste du groupe dans "Trespass". Et donc, dès "Nursery Cryme" (1971, quand même, ben ui, chuis un vieux goret, 47 piges fin décembre qd même), ce fut Steve Hackett qui prit sa place, jusqu'au très-merdique "And then they were three", album à partir duquel Collins décida que Genesis serait un bête-groupe-de-bête-varièt' ou ne serait pas.
 
Mébon, là, j'écris en écoutant l'excellentissime "Slow Dance" du bien nommé Anthony Phillips. Et c'est excellent. Nous sommes loin du jeu guitaristique de "Trespass", pourtant pas mauvais du tout. Dans "Slow Dance", Phillips est d'abord compositeur, puis orchestrateur, puis claviériste, puis, enfin, loin derrière, guitariste...
 
C'est fabuleux, j'adore...

02:08 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.