26/08/2005

La zique de maintenant... et un peu plus...

Faut me comprendre, j'ai un métabolisme lent, or je viens de vivre énormément de trucs hyper-intenses en très peu de temps. Helsinki et Emi. Donc, permettez-moi de continuer sur le premier sujet. Je ne vous cache pas que j'ai le blues. Ces gens me manquent, c'est à peine croyable ! Vous vous en doutez, non seulement, j'ai envie de maîtriser le finnois, mais je crève d'envie d'acquérir la nationalité finlandaise et de finir mes jours à Helsinki. Ils sont absolument incroyables de serviabilité ! La politesse, en Finlande, ce n'est pas d'enrober ses phrases de "s'il vous plaît", ou de "pardon, Monsieur", mais de se soucier du bien-être de l'autre. Moi, j'appelle ça "serviabilité", eux appellent ça "politesse". Importante nuance, à mes yeux, quand même. J'en ai croisé deux qui pourtant étaient passablement bourrés, ben ils m'ont aidé à trouver mon chemin, de façon totalement exacte et complètement désintéressée et non intrusive. C'est incroyable, quasiment impensable, ici !!! Oui, vous avez bien lu, non intrusifs, bien que bourrés ! Aucune intention "lourde", aucune agressivité ! Alors quand ils sont à jeûn, vous imaginez un peu ?
 
En plus (ici, je m'adresse aux bloggeurs, je sais que je peux être moi et que je ne passerai pas pour un intello de salon), en plus, disais-je, la langue !!!
 
Allez, siouplaît, permettez-moi de me faire plaisir, j'en meurs d'envie !
 
Je vous détaille un ptit peu la phonétique du finnois. L'accent tonique est toujours sur la première syllabe. Donc, Helsinki, comme le l'ai dit, ne se prononce pas "Elzinki", mais "Hhhelssinki".
1. Déjà, tout se prononce, because le finnois n'a été une langue écrite que très récemment.
2. Si en allemand, le ä se prononce è, en finnois, c'est un son hybride entre notre a et le è.
3. Le a en finnois est un son hybride entre notre a et le o, un peu comme dans le Nord de la France.
4. Le ö se prononce "eu", comme en allemand.
5. Le u se prononce "ou", comme dans pas mal d'autres langues, d'ailleurs, latines ou non.
6. Le y se prononce u (il n'y a pas de ü en finnois, contrairement à l'allemand).
7. Le r est toujours roulé.
8. Le s se prononce toujours s, jamais z, quelle que soit sa place dans le mot. Et il est légèrement chuinté, comme en grec.
9. Tout se prononce en finnois, donc, deux mêmes voyelles à la suite remplacent notre voyelle avec circonflexe. Le h se prononce, il est expiré (oui, on dit tjs "aspiré", mais c'est le contraire, en fait). Deux consonnes se prononcent comme telles. Le prénom Pekka, par exemple ne se prononce pas "Peka", mais "Pekkkka". Pareil pour la créatrice Marimekko (marimekkko, le r tjs roulé), ou Aarikka (ârikkka).
10. Le j se prononce toujours comme notre y, à savoir qu'il est une quasi-consonne (le "yod", d'après le Robert) [la rue Erottaja, Erottajankatu, se prononce donc "Èrotttayankatou"). La différence avec le i ? Ben quand vous lisez "Yi-Kin", vous prononcez "Yi-Kin", pas "Ii-kin", vous saisissez la nuance ?
11. Je pourrais ajouter que le l ne se prononce pas tellement comme en français, mais plutôt comme en portugais, mais pour que ça dise qqch à qqn, faudrait qu'il connaisse la phonétique du portugais ! :o)
 
Bon, maintenant que j'ai fait mon ptit cours de phonétique, je vais faire mon intéressant : ci-dessous, les paroles de la zique de maintenant, non sans quelques commentaires musicaux ! 
 
(Intro [que je n'aime qu'à moitié])
Vesi väsyy lumen alle,
jäiden alla jää lepohon.
Tuulee tuuli, ei torkahda.
Tanssii tuisku tuhatjalka,
pyryn poika pyörähtelee.
Tuule tuuli, ei torkahda.

(Passage instru qui m'émeut aux larmes, surtout la fin)
Sitä ei kuule kuloruoho,
kuloruoho kuolon korsi,
hangen alla ei aavista

(Mélodie flûte)
Aikaa on olla uninen,
(Mélodie flûte)
aikaa olla luminenkin.
 
"Vesi väsyy lumen alle" = "L'eau se lasse sous la neige".
 
La neige... l'eau... Depuis la canicule de 2003, euuuuh... c'est quoi, déjà, la neige ? Voui, m'sieur l'juge, j'ai l'outrecuidance d'avoir une nostalgie des hivers froids non venteux et non pluvieux...
 
Pour la traduction complète, ce sera pour bientôt, mais là, chuis un peu trop ému, scusez...
 
Hyvää yötä (bonne nuit).









01:26 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

19/08/2005

Eh bien voilà !

Eh bien voili
Ça y est j'y suis
À Helsinki
Mon paradis
 
(poil aux sourcis, bien sûr)
 
Dommage qu'il ait fait si chaud à mon arrivée... Et mon frère, qui m'accompagne, a tendance à marcher vachement vite. Faudra que je revienne. Trois autres jours. Seul ! :o)
 
À part ca, mieux encore que dans mon souvenir ! Mentalité encore plus stable, reposante que je ne croyais me souvenir. Mais je vous raconterai plus à mon retour : pas évident d'encoder du francais avec un clavier finlandais (finnois/suédois)...
 
À bientôt, tout le monde, näkemiin!

21:44 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

13/08/2005

Ouilleouilleouille !!!

Je commence déjà à devenir nerveux, un peu comme Émi, rapport à son voyage au Maroc.
 
C'est JEUDI 18, très tôt matin, que je dois être fin prêt à Zaventem, mes billets électroniques à la main (j'ai JAMAIS utilisé ce genre de billets, c'est un e-mail imprimé en l'échange duquel on va paraît-il me remettre mon billet [mon "boarding pass"], ça me paraît trop facile, j'ai la trouille qu'il y ait contestation ou n'importe quel blème !). Sinon, question hotel, je les ai eu au tél. J'ai eu la (triste) joie de demander "puhutteko englantia?", paske arriver plus ou moins à formuler correctement ma question en finnois, avec force sueurs froides, j'aurais peut-être pu y parvenir, mais comprendre ce qu'on allait me répondre, alors là !!! :o(
 
Si vous saviez ce que c'est frustrant ! J'adore cette langue, écrite, parlée, j'aime la lire, j'adore l'entendre, j'adore sa phonétique, et meerde, j'arrive à peine à m'exprimer, et presque pas à piger ce qu'on me répond. 'paraît que j'ai une excellente prononciation, dans toutes les langues qui m'intéressent. Et c'est vrai, la phonétique est LA première chose qui m'intéresse dans n'importe quelle langue à laquelle je m'intéresse. Mais le revers de la médaille, c'est que lorsque je m'exprime dans ladite langue, la personne croit de bonne foi que c'est ma langue maternelle et dès lors, ne fait aucun effort pour parler lentement, en utilisant des mots simples... et donc, je suis complètement largué, et je me sens nul ! J'ai eu la blague au Brésil (au Portugal aussi, donc) et avec des Finlandais rencontrés au hasard des rues de Bruxelles... Dûûûûûr !
 
Djûûû, jeudi, 14h15 heure belge (15h15 heure finlandaise) je serai à Vantaa, l'aéroport national !!!! J'arrive pas à y croire, c'est trop top !!!
 
PS : Au fait, je joins souvent une image à mes posts, mais pas toujours dans l'intention de la rendre visible en taille réelle, paske ce n'est pas forcément toujours intéressant. J'ai vu des blogs où l'image s'affichait simplement en miniature et basta. Il m'arrive de souhaiter ce genre d'affichage aussi : comment fait-on ? Merci ! (Kiitos!)

01:15 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2005

La zique de maintenant

Uzeb, un groupe québecois, fondé le jour de la Saint-Eusèbe, d'où le nom. J'aime nettement moins depuis que le claviériste est parti. Mais "Pork Chops" est le modèle-même de ce que j'appelle de la "musique efficace". Compos à sensations fortes, où chaque note a son importance. Hé oui, les aminches, le Québec, ce n'est (heureusement) pas que Roch Voisine ou Céline Dion... :o)

10:30 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/08/2005

Décompresse...

J'ai été stressé toute la fin de la semaine dernière et aujourd'hui, par un tyranneau à mon boulot. L'art de faire une montagne d'une poussière. J'ai voulu rendre service à une collègue qui était sans écran depuis 2 mois et j'en ai apporté un de chez moi. Ce qui est interdit !!! Je peux m'estimer heureux de n'avoir pas été condamné à mort, quoi. C'est con, comme la mesquinerie peut vous pourrir la vie, parfois.
 
Allez, bon, le mini-trip approche à grands pas, on va se bouger...

19:25 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/08/2005

Camille, Émi

On s'est connu
En bas des marches
Du palais
Tout en bas de l'escalier de glace
Tes pieds dansaient
nus sur la neige
Et tu chantais cet air plein de malice et de grâce

Ôte maintenant
Tes souliers
Et chausse à ton pied
Quelques pelotes de nuées
Car ici désormais
Est la demeure d'un ciel
La demeure d'un ciel

On a monté
Toutes les marches
Du palais
Jusqu'en haut de l'escalier de glace
Un ingénu
Nous attendait
Et nous a mar i és
Parmi les oiseaux sauvages

 
C'est cette chanson qui sonorisait le blog d'Émi, la première fois que j'y suis allé. Nul besoin de réexpliquer pour la nième fois l'émotion qui s'ensuivit, on a tous été émus-par-Émi ! :o)
 
Mais quand j'écoute cette chanson maintenant et que je me dis qu'on va la rencontrer, taaaain, chuis de nouveau ému aux larmes...
 
Scuse, hein, Émi, t'avais qu'à pas si bien raconter...
 
Chtadore.
 
Le Vince


03:16 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |