13/06/2005

Après la tempête...

Emi semble remonter la pente de façon assez décisive. OK, OK, je ne vais pas commencer à calquer ma vie sur ce que vit emi au jour le jour, mais elle est terriblement attachante et je ne puis m'empêcher de m'en réjouir. Avec quand même le sérieux bémol à cause de ce qui arrive à Onze...
 
Pour ma part, je suis mon petit bonhomme de chemin, mais question picole, il faut bien dire que c'est avec des hauts et des bas. Ma dernière longue période de sevrage, je suis parvenu à l'entamer en retardant le plus possible le premier verre. Le dernier "premier verre" avant le sevrage fut en fait le premier et dernier de la soirée, puisqu'il fut pris alors que je tombais de sommeil. Et le lendemain soir fut donc la première soirée "sobre" de ce qui allait devenir un peu plus de trois mois d'abstinence totale. Mais le coup de retarder le premier verre, ça ne marche pas à tout les coups. Il faudrait qu'indépendamment des anxiolytiques, je trouve d'autres "trucs" de nature psychologique pour détourner mon esprit de la picole. Changer complètement mon genre de vie, j'ai déjà essayé et le retour à la vie "habituelle" a été catastrophique. Mais je suis sûr qu'il doit y avoir d'autres trucs...

20:08 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.