10/03/2005

Musique

Les "rendezvousiens" qui me connaissent et mes collègues le savent, mais bon, voilà, j'ai découvert Magma sur le tard et j'en suis fana. J'en avais entendu parler tout gosse, en 1970, 3 ans après la création du groupe, mais sur Europe 1 !!! Ces empaffés ont décrit Magma comme un groupe prétendant s'être rendus sur une autre planète, Kobaïa, en être revenus et en avoir appris la langue. Il se trouve que je m'intéressais déjà aux possibilités de vie extra-terrestre, mais de façon sceptique. J'avais entendu dire qu'avec les possibilités techniques en 1970, un voyage jusque Mars aurait pris plus de 100 ans, alors même que tous les milieux scientifiques étaient formels quant à la non-existence de vie humanoïde sur cette planète. Alors un groupe qui se serait rendu sur une planète au point d'en apprendre la langue (à supposer que cette planète habitée ne parle qu'une langue !) et en serait revenu, vous pensez bien que ma réaction a été le rejet pur et simple ! Et ce rejet a eu la vie dure. Il a fallu qu'au milieu de l'année 2004, j'aie une conversation déconnante avec un de mes collègues, un néerlandophone qui est, sa modestie dût-elle en souffrir, une véritable encyclopédie vivante, à propos des langues artificielles. Et moi de me lancer dans des élucubrations à propos, bien sûr, de l'Esperanto, mais aussi du Volapük, de la "Langue Bleue", du Neo, et tutti quanti. Et lui, de citer, pour rigoler, le Kobaïen !!! Tetchoss !!! Qu'est-ce qu'il avait dit là !!! Voilà-t-il pas que je me mets aussitôt à gamberger. Ma gamberge : "C'est vrai que je les ai méprisés d'emblée. Mais bon, ils n'ont pas hésité à publier albums sur albums, quand même. Et ce serait quand même dingue que j'aie été le seul à avoir cette réaction de scepticisme !". Total : je me mets à googler sur le mot "kobaïen" et je découvre que jamais ces gens n'ont prétendu s'être rendus sur une autre planète, que la planète kobaïenne est évidemment une planète culturelle et musicale !!!
 
Le soir-même, je kazaatais pour télécharger l'un ou l'autre morceau du groupe. J'ai eu la chance de tomber sur des extraits de "Mekanïk Destruktïw Kömmandöh". Je les écoute. PAF !!! Le même soir, je me rends sur le site de Seventh Records et je commande en ligne le CD "Mekanïk Destruktïw Kömmandöh" ainsi que le DVD "Theusz Hamtaahk". Comme quoi, le P2P peut avoir du bon, même pour les firmes de disque. J'ai juste voulu  me faire une opinion sur la musique de Magma, histoire de "ne pas acheter un chat dans un sac, hein dis" !!!
 
Et bon, depuis, je suis devenu un fan sur le tard, mais très enthousiaste ! Je les ai écoutés au Bota, fin 2004, ils ont joué de larges extraits de leur dernier-né, "K.A. (Köhntarkösz Anteria)", que j'ai également acheté en ligne. J'ai juste eu un petit pincement de coeur pour Julie Vander que l'on voit dans le DVD "Theusz Hamtaahk". Mais j'admets que Himiko, la fille de Bernard Paganotti, a d'impressionnantes qualités vocales, principalement dans "Köhntarkösz Anteria".



02:28 Écrit par Wineblood | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.